Kanerien Sant Meryn Chant choral en breton

BALAVEN

illustration-souscription

12

BALAVEN 

Le titre « BALAVEN » est à la fois la contraction des mots « BALE » (balade) et « AVEN »(rivière), et une allusion à « BALAFENN » (papillon). Cette balade que j'ai imaginée nous fait remonter, à bord d'un voilier, les rivières qui ont donné son nom au terroir : BRO AN AVEN. Au fil des chants traditionnels interprétés, nous passons par Concarneau, Fouesnant, Elliant, Rosporden, Nizon, Bannalec, Moëlan, Le Faouët, et rencontrons des personnages illustres ou anonymes de l'histoire locale : les sonneurs Matilin An Dall et Gus Salaün, le collecteur Hersart de la Vllemarqué, l'Abbé Henry, des lutteurs de Gouren et bien d'autres encore. Ces couplets sont aussi l'évocation de coutumes et de faits divers : pardons, pressage des pommes à cidre, épidémies, meurtres… 

Le périple nous invite également à découvrir la toute première suite de danses de l'Aven harmonisée pour chœur. En effet, ces airs étaient jusque-là réservés aux sonneurs.

BALAVEN n'est pas pour autant un programme de chant choral accompagné par deux instruments, mais un échange entre un ensemble de chanteurs, une bombarde et un accordéon, au cours duquel l'improvisation tient une place importante. Et si la conversation courtoise entre ces trois personnages hauts en couleurs prend parfois des allures de joute acharnée, c'est seulement pour donner plus de vivacité à notre langue et à notre musique. 

Fabrice, Jérémy, choristes de Mouezh Bro Konk et Kanerien Sant-Meryn, Trugarez deoc'h-holl ! 

Jean-Yves LE VEN 

BALAVEN a valu à ses interprètes, en 2013, le prix de Création au Festival Interceltique de Carlow (Irlande), et en 2014, le titre de Champions de Bretagne des Chorales Bretonnantes.